La Journée du patrimoine de la Nouvelle-Écosse

La Journée du patrimoine de la Nouvelle-Écosse

Voilà des années que les Néo-Écossais veulent un congé au milieu de l’hiver.  Le 5 décembre 2013, la Province a déposé un projet de loi pour que, dès 2015, le troisième lundi de février devienne un tout nouveau congé férié.

Le ministère du Travail et de l’Éducation postsecondaire (TEP) a pris l’initiative de porter le projet du nouveau congé. Il s’agissait donc, pour le Ministère, d’administrer le projet de loi, d’ajouter le congé au Code des normes de travail (Labour Standards Code) de la province et de déterminer comment le congé s’applique à tous les employés.

Pour tous les détails sur la loi sur le congé de février et sa mise en œuvre, consultez la page d’information sur la Journée du patrimoine de la Nouvelle-Écosse dans le site Web de TEP.

La prochaine étape importante était de donner au congé un nom et un thème éloquents.  Pour ce faire, TEP a lancé une campagne pour donner un nom au congé, et la campagne a fait participer les élèves du primaire jusqu’à la 12e année. On a demandé aux élèves de travailler ensemble pour suggérer un nom qui suscite la fierté d’être Néo-Écossais; on leur a aussi demandé de suggérer une personne, un endroit ou un événement digne d’intérêt et qui a contribué à faire de la Nouvelle-Écosse ce qu’elle est aujourd’hui.

Un comité de trois personnes a examiné les quelque 75 propositions qui ont été reçues. À partir de ces propositions, on a créé une liste de thèmes pour les prochaines Journées du patrimoine, y compris l’histoire de Viola Desmond qui a été choisie comme thème du tout premier congé. Les six prochains thèmes à l’honneur sont :

 

En 2017, le patrimoine mi’kmaq

Dans le cadre des célébrations du 150e anniversaire du Canada, nous allons mettre à l’honneur la culture et les nombreuses réalisations du peuple mi’kmaq.

 

En 2018, Mona Louise Parsons

2018 marque le centenaire de l’Émancipation des femmes en Nouvelle-Écosse. À cette occasion, nous allons rendre hommage à une femme originaire de Middleton, Mona Louise Parsons, qui a été décorée pour ses actes d’héroïsme durant la Seconde Guerre mondiale.

 

En 2019, Maud Lewis

Peintre d’art naïf de renommée mondiale, Maud Lewis a peint des œuvres qui évoquent un sentiment d’innocence et l’exubérance enfantine, thèmes qui sont tout autant d’actualité que les printemps qu’elle aimait peindre.

 

En 2020, Africville

L’année 2020 marquera le 10e anniversaire des excuses officielles à l’égard d’Africville et, à cette occasion, nous mettrons à l’honneur ce lieu historique national qui présente une grande importance pour la communauté afro-néo-écossaise.

 

En 2021, Edward Francis Arab

Petit-fils de certains des premiers immigrants libanais à Halifax, Edward Francis Arab a obtenu un diplôme en droit de l’Université Dalhousie et il a pratiqué le droit jusqu’à ce qu’il s’enrôle dans l’armée.

 

2022, le lieu historique national de Grand-Pré

Pour souligner le 10e anniversaire de l’inscription du Paysage de Grand-Pré à la liste des sites du patrimoine mondial de l’UNESCO, nous allons mettre à l’honneur ce lieu historique national du Canada qui rend hommage aux Acadiens du bassin des Mines et qui témoigne de la Déportation, événement durant lequel les Acadiens ont été expulsés de leurs terres et de leurs foyers.

 

Cinq autres personnes, choisies parmi les propositions reçues, seront honorées de 2023 à 2027. Elles sont, dans aucun ordre particulier :

  • Nora Bernard
  • Carrie Best
  • J. William Comeau
  • William Hall
  • Rita Joe

 

Pendant encore de nombreuses années, nous aurons tous cette occasion de souligner différentes contributions au riche passé et à la culture variée de la Nouvelle-Écosse et, en même temps, d’en apprendre davantage sur notre histoire.